Données scientifiques

Nom scientifique : Neolamprologus cylindricus

Nom commun : 

  • Cylindricus (Sci)
  • Lamprologus adriani (Sci)
  • Lamprologus cylindricus (Sci)

Famille : Cichlidés

Genre : Neolamprologus

Espèce : N. cylindricus Staek & Seegers, 1986

Taille adulte : 10 centimètres.

Origine : Afrique des lacs : Lac Tanganyika.

poisson Neolamprologus cylindricus

Description 

Poisson au corps allongé et presque cylindrique.

Il se caractérise par un patron de coloration assez étonnant pour le genre, une alternance de fines barres verticales brunes et rosées dont l’intensité varie en fonction de la position sociale et des états d’âme de son propriétaire.

Les nageoires impaires et les pelviennes sont bordées d’un bleu velouté.

Un très beau poisson que l’on aimerait voir plus souvent !

Paramètres de l’eau 

  • Le pH est alcalin, en l’occurence compris entre 7,5 à 8,5. Le TH doit aller de 10 à 15 °dGH.
  • La température est comprise entre 23 et 26 °C.

Aquarium

Neolamprologus cylindricus est idéal pour débuter avec les Cichlidés du Tanganyika.

Il peut être maintenu avec d’autres poissons ayant les mêmes besoins, en prenant garde aux éventuelles hybridations.

Un couple solitaire peut être maintenu dans un aquarium de 80 cm de façade garni de nombreuses cachettes.

En milieu naturel cette espèce fréquente les éboulis rocheux. Il est donc important de reconstituer ce biotope particulier en aquarium communautaire.

  • Volume conseillé: 200 -400 L
  • pH: De 7 à 9
  • dGH: De 10 à 15
  • Position: pleine eau
  • Sociabilité: mauvaise intraspécifique

Comportement

couple Neolamprologus cylindricus

Territorial, individualiste, mais généralement paisible.

Il est préférable de maintenir cette espèce en groupe de 4 à 6 individus, au sein duquel s’établissent des relations très complexes.

Nourriture

Neolamprologus cylindricus est facile à nourrir. Il raffole de proies vivantes.

Dimorphisme sexuel

Peu évident, si ce n’est la forme des papilles génitales en période de frai.

Reproduction

Pondeur sur substrat caché.

La femelle dépose quelques ovules sous une voûte, qui sont ensuite fécondés par le mâle.

C’est elle qui surveille le frai jusqu’à la nage libre. Une quinzaine de jours après la ponte les petits sortent de leur antre sous la surveillance de leur mère.

La première nourriture peut être constituée de nauplies d’artémias et de tips.

Fiche du poisson Neolamprologus cylindricus
Votre évaluation : Que vous a semblé cet article ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here