Nourrir ses poissons avec des larves de moustiques

0
126

L’été arrivant à grands pas et il est grand temps de partir à la recherche de nourriture bien grasse pour nos hôtes.

Donc dans cette article je vous explique pourquoi donner des larves de moustique ou larve de Culex pipiens a vos poissons et comment les prendre.

nourriture vivante larve de moustique pour poisson

Pourquoi les larves de moustiques

Cette nourriture, comme l’indique le titre de l’article, est la larve de moustique commun ou Culex pipiens (le nom scientifique ).

Les valeurs nutritives en détail je n’en sais rien, d’ailleurs si quelqu’un le sais qu’il leve la main… C’est une nourriture grasse, donc à utiliser avec parcimonie.

Je sais cependant qu’ils ne font pas long feu dans l’aqua, a peine si ce n’est le temps de faire un déhanchement. (Ils n’ont pas de hanches, bien sûr, mais il font des mouvement semblables afin de se déplacer dans l’eau…)

le cycle de vie du moustique

Voyons maintenant le cycle de vie du moustique à l’état comestible, c’est à dire avant l’âge adulte (je n’ai pas essayé de donner des moustiques adultes mais ca doit être dur à attraper sans les tuer…)

Tout d’abord: L’oeuf

La femelle, comme nous le savons déjà probablement, est la seule à piquer pour s’alimenter de sang.

Elle a besoin d’un apport supplémentaire en protéines, elle va donc tout simplement risquer une bonne baffe pour se servir à manger sur nos membres à l’air libre.

Les femelles moustiques pondent des genre de petites barques à la surface de l’eau, pratique pour ne pas couler et crever.

Elles sont composées de plusieur minucusles oeufs allongés et entassés.

Ensuite ces oeufs deviennent des larves au bout de je ne sais combien de temps.

Il paraît, selon ce que j’ai lu, qu’il fallait un jour mais d’aprés mes propres observations, il a fallu à une de ses barques 3 jours pour éclore.

On est pas à deux jours prés, il y a toujours les paillettes dans un coin du meuble de l’aquarium en attendant.

Ensuite: La larve

Les larves de moustiques se mettent à la surface de l’eau pour respirer et se nourrissent des petites particules qui se trouvent dans l’eau (algues, bactéries et débris organiques) à l’aide de deux brosses labiales.

Elles plongent aussi pour échapper aux prédateurs, elles détectent facilement les moindres vibrations de l’eau, ce qui fait que nous allons devoir dévellopper notre dexterité, rapidité et discrétion.

Les larves se développent rapidement: elles muent quatre fois en quelques jours. À la quatrième mue, elles deviennent des nymphes, qui sont pourvues de pattes et d’ailes.

Dernier stade de comestibilité: La nymphe

Les nymphes ont la forme d’une virgule, ou d’un alien recroquevillé si vous préférez.

Elles ne peuvent pas se nourrir et elles respirent à l’aide des deux tubes qu’elles portent sur le dos.

C’est à ce stade que les moustiques subissent leurs dernières transformations, en l’espace d’environ deux jours, après quoi la nymphe éclate et libère l’adulte.

Comment les prendre ?

larve de moustique pour poisson

Premièrement, partir à la recherche d’eau stagnante, quelle qu’elle soit, pourvu qu’elle soit sale et pue.

En général on vide rarement les piscines par peur que la nappe phréatique viennent dégager la grosse chape de béton qui l’emmerde en hiver.

Donc du coup nous laissons l’eau croupir et développer des algues et des micro-organismes.

De ce fait, nous avons un formidable pondoir à moustique facile d’accés.

Avec un peu de chance vous y verrez les bestioles foncer vers le fond de l’eau pour se planquer car elle auront senti vos pas.

Pas de panique n’essayez pas de plonger pour aller les chercher, mauvaise idée. Attendez avec un peu de patience qu’elles remontent à la surface puisqu’elles ont besoin de respirer.

A présent l’heure de la revanche a sonnée. Munissez vous d’une épuisette à maille fine et si vous avez, aussi d’une épuisette à maille plus grosses. Egalement 2 seau préalablement remplis d’eau.

Plongez allègrement et vivement l’épuisette à mailles fines dans l’eau afin d’en attraper le plus possible. Mettez la récolte dans le premier seau. Réitérez l’opération afin d’en avoir suffisamment.

Une fois fini, faire trembler l’eau afin de faire descendre les larves vers le fond, puis avec l’épuisette fine récolter les débris flottants.

Maintenant, avec l’épuisette à grosses mailles essayer de tout attraper, débris de fond et larves, en tournoyant.

Sortir l’épuisette et faire stopper le tournoiement de l’eau. Replonger l’épuisette en maintenant l’ouverture vers le bas afin de piéger les débris et attendre que les larves remontent à la surface pour respirer (les pauvres…).

Ensuite cueillez tout simplement et transvasez dans le deuxième seau.

Notre cueillette est donc faite, nous n’avons plus qu’à faire attention de ne pas avoir attrapé autre chose qu’une larve de moustique, comme une larve de libellule par exemple (dangereuse pour les petits poissons) ou d’autres bestioles.

Les nymphes seront mangées également, n’ayez crainte.

Eventuellement, vous pouvez changer d’eau s’il y a eu transfert de dépots.

Distribution

Selon votre récolte, donnez directement quelques larves vivantes à vos poissons afin qu’ils reprennent un peu l’instinct de chasseurs, ne vous inquiétez pas ça viendra vite.

Gardez-en d’autres dans un tupperware pour le lendemain ou le surlendemain selon la taille de la larve, histoire de ne pas se retrouver avec une invasion de moustiques dans la maison… A ce moment la ce seront eux qui se vengeront!

Pour ceux que la nourriture vivante ne tente pas car ils ont peur de transférer une bactérie dans le bac (tout à fait raisonnable comme réflexion) il y a la solution: je les met dans le four micro-ondes quelques minutes, puis direction le congélateur dans un bac hermétique, pour éviter la pollution par le givre du congel et l’évaporation de l’eau.

Personnellement j’utilise des bacs à glaçons pour compartimenter, c’est mieux pour servir plus tard.

Je pense que vous savez à peu prés tout ce qu’il y a à savoir alors: à vos épuisettes!

Nourrir ses poissons avec des larves de moustiques
noté 5 - 1 vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here