Données scientifiques

Nom scientifique : Xenotilapia flavipinnis

Nom commun : 

  • sabulicole jaune (Fra)

Famille : Cichlidés

Genre : Xenotilapia

Espèce : X. flavipinnis (Poll, 1985)

Taille adulte : Peut atteindre 11 centimètres.

Origine : Afrique des lacs : Lac Tanganyika.
L’espèce est trouvée dans tout le lac, sous la forme de plusieurs variétés géographiques.
Fréquente les vastes étendues sablonneuses ; se déplace en groupe important.

Description 

Cichlidé sabulicole jaune

Il s’agit d’un petit poisson au corps allongé.

Il existe de nombreuses formes chromatiques selon le lieu de capture. Le mâle et la femelle ont la même coloration.

Les flancs sont argentés avec de nombreux reflets métalliques bleus à violets.

La nageoire dorsale est jaune ou orange. Les pelviennes sont étendues, en forme d’éventails et arborent un liseré blanc.

Paramètres de l’eau 

  • L’eau doit être alcaline, pH 8,0 à 9,0, avec un dGH compris entre 9 et 19 °.
  • La température devra se situer entre 24 et 27 °C.
  • L’oxygénation de l’eau et les fréquents changements partiels sont très importants.

Aquarium

Maintenance facile.
Il faut maintenir cette espèce en petit groupe d’environ six individus au minimum, un aquarium d’un volume de 200 litres convenant pour cela.

Il est possible d’aménager quelques refuges en empilant des pierres, mais ce n’est pas une nécessité absolue.

Le plus important est le substrat de fond qui sera idéalement composé de sable fin. Il faut également offrir au groupe un vaste espace de nage libre.

Quelques plantes comme des Anubias par exemple peuvent être introduites.

  • Volume conseillé: 200 -400 L
  • pH: De 8 à 9
  • dGH: De 9 à 19
  • Position: fond
  • Sociabilité: bonne intraspécifique

Comportement

Relations intraspécifiques bonnes.

Poisson grégaire et pacifique. Le mâle peut se montrer territorial envers les autres habitants de l’aquarium pendant la période de reproduction.

L’agressivité se limite toutefois à de simples poursuites, sans engendrer de blessures à l’adversaire.

Relations interspécifiques excellentes.

Cette espèce est pacifique envers les autres poissons du bac communautaire.

Nage à proximité du substrat de fond.

Nourriture

Cette espèce fouille sans cesse le sable à la recherche de petits invertébrés dans le milieu naturel.

Une certaine quantité de sable est prise dans la bouche, puis filtrée à travers les ouïes. Ce phénomène s’observe aussi dans l’aquarium.

Ce poisson accepte sans difficulté les petites proies vivantes comme les artémias, les cyclopes, les daphnies et les petits vers.

Des flocons enrichis en spiruline viendront compléter leur alimentation.

Dimorphisme sexuel

Impossible à déterminer avec certitude.

Reproduction

L’espèce pratique l’incubation buccale de type biparental.

Le couple délimite un territoire de ponte qui peut atteindre un diamètre de 3 mètres dans le biotope naturel. Les œufs, au nombre de 40 environ, sont dans un premier temps incubés par la femelle.

Dès l’éclosion, les œufs sont transférés vers la bouche du mâle, qui continue l’incubation des larves pendant une semaine supplémentaire.

Les alevins ne sont pas difficiles à alimenter (nauplies d’artémias, micro-vers), mais leur croissance est relativement lente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here