Les différents antiparasitaires poissons d’aquarium

0
95
Traitement pharmacologique.
Les différents antiparasitaires poissons d'aquarium

Parasites Externes

Acriflavine.
Ind. : protozoaires.
Dosage: 10 mg/l en bain de 1 jour.
Nombreuses espèces sensibles. Tester la tolérance!

 

Bleu de méthylène.
Ind : protozoaires, mousses des œufs.
Dosage : en bain.

– 2mg/litre pendant plusieurs jours.

– 3 mg /litre pendant 3 jours.

– En excès : nocif pour les plantes aquatiques.

 

Chlorure sodique.
Ind : parasites externes, hydres, sangsues.
Dosage : en bain.

– hydres : 3 à 5 g/litre pendant 5 à 7 jours.

– Sangsues : 15-20 g/litre pendant 15-20 minutes ou 20-30 g/litre pendant 15-30 minutes.

S’il y a trouble de l’équilibre, remettre en eau pure.

 

Formol :
Ind : protozoaires, vers monogènes.
Dosage : en bain.

Eau douce :

– 15 à 25 mg/litre pendant plusieurs jours.

– 100 mg/litre pendant 3heures.

– 200 mg/litre pendant 30 à 60 min.

Eau de mer :

– 250-500 mg/litre pendant 5 à 8 heures.

 

Fmc

– formol (formaline) à 37-40%; 1 litre.

– bleu de méthylène : 3,7 gr.

– Oxalate de vert de malachite (sans zinc); 3,7 gr.

 

Métrifonate (Trichlorfon).
Ind : parasite de la peau et des branchies, crustacés, sangsues.
Dosage : 0,4 mg/litre en bain de 1 à 7 jours, selon le parasite.

 

Néguvon Bayer.
Composition : métrifonate 97 gr/100 gr de poudre.
Présentation : boîte de 100 gr et 1 kg.
Ind : ectoparasitaires :
Mode d’emploi : en étang.

Préparer le sol immédiatement avant l’emploi. Dissoudre la poudre dans 10 à 20 fois son volume d’eau tiède et diluer à volonté pour pouvoir répandre le produit uniformément à la surface de l’étang.

Supprimer, si possible, l’arrivée d’eau pendant 1 à 2 jours.

-Carpes, anguilles :
– Argulus : 1 g/5000 litres ( carpes : 1g/2000 litres).

– Ergasilus, Lernea, Dactylogyrus, Piscicola … : 1g/2500 litres.

– Trichodina : 1 g/ 500 litres (dose maximale).

-Truites :

– Mêmes parasites, sauf Trichodina : 1g/5000 litres (dose maximale).

– Délivrance : R/

 

Permanganate potassique (permanganate de potassium);
Ind. : maladies des branchies.
Dosage : 10 mg/litre pendant 2 heures, ou 100 mg/litre pendant 10 minutes.

 

Sulfate de cuivre.
Ind. : protozoaires, mycoses chez les poissons d’eau douce et d’eau de mer.
Dosage :

– 0,15 mg/litre pendant 4 semaines, au moins;

– dans un bassin, on peut immerger, à l’entrée du bassin, un sac contenant le sulfate de cuivre en cristaux ( 100 g pour un bassin de 25m2). Lorsque tous les poissons, fuyant le médicament, se sont rassemblés à l’autre extrémité, on retire le sac.

– Attention : le cuivre est toxique pour les plantes, les algues et les animaux inférieurs : également pour les poissons, mais relativement moins, quoique certaines espèces y soient très sensibles.

 

Vert de malachite.
Ind : protozoaires, mycoses chez les poissons d’eau douce.
Dosage : en bain :

– 0,04 mg/litre pendant 1 à 7 jours;

– 0,1 à 0,2 mg/litre pendant plusieurs jours;

– 1 à 2 mg/litre pendant 40 minutes;

– 5 mg/litre pendant 40 à 60 minutes pour les traitements des œufs.

Utiliser un produit exempt de zinc (toxicité).
Très toxique pour les «poissons-chat »(corydoras, etc…).

 

Vert de malachite et formol.
Ind. : protozoaires, vers monogènes, mycoses chez les poissons d’eau douce.
Dosage :

– Solution-mère : 3,7 g de vert de malachite dissous dans un litre de formol commercial à 40% – 2,5 ml de cette solution/100 litres d’eau, soit 0’1 mg + 23 mg/litre pendant plusieurs jours.

– Solution-mère : 5 g de vert de malachite dissous dans 1 litre de formol commercial à 40% – 10 ml de cette solution/100 litres d’eau, soit 0,5 mg + 100 mg/litre pendant 15 à 30 minutes.

Parasites internes

Dimétridazole.
Ind. :
– 40 mg/litre en bain de 48 heures;

– 60 g poudre à 40% (Emtry® 40) dispersée dans 300 ml d’eau pour 1 000 kg de poisson.

 

Mébendazole.
Ind. : vers plats intestinaux.

Dosage : 24 à 50 mg/kg de poissons dans la nourriture pendant plusieurs jours.

 

Métronidazole.
Ind. : Hexamita, Spironucleus.

Dosage: 5 mg/litre d’eau en bain pendant 5 jours.

 

Niclosamide.
Ind. : cestodes adultes de l’intestin.

Dosage : 50 à 100 mg/kg de poisson dans la nourriture. Éviter d’utiliser plus de 10 mg de produit par 100 litres d’eau.

 

Tétramisole®.
Ind. : nématodes intestinaux.

Dosage :administration par l’intermédiaire des vers de vase. Disperser 200 mg dans 1 litre d’eau. On y place des vers de vase vivants et les y laisse pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’ils meurent. On les donne comme aliment aux poissons pendant 3 à 5 jours.

 

Spécialités à base de Tétramisole® seulement, disponible en France :

– solution à 3 % : Capizol®, Ivécide®, Tétramisole®.

– Poudre à 10% : Clémiver®.

Remarques personelles :

1- Avoir un bon pharmacien qui pourra vous faire les préparations correctement;

2- Toujours avancer par paliers, ne jamais mettre la dose « parce qu’on en a marre de voir nos protégés agressés de partout », au risque de tous les flinguer sur place…

3- Je ne me tiens pas responsable pour tout incident et accident survenant lors des manipulations de ces produits. Certains sont très toxiques, autant pour les poissons que pour les êtres humains. Toujours se fier aux précautions d’usage et toujours demander conseil au pharmacien.

Cet article tient du fait que, dans le temps, on avait pas tous ces produits, maintenant distribués et vendus dans le commerce aquariophile.

On recherchait auprès des vétérinaires et des anciens aquariophiles quelles solutions ont pu marcher.

Les méthodes de grand-mère marchent toujours aussi bien, mais grand-mère chipotait avec des trucs pas toujours très catholiques : donc, attention à certains produits lors de leurs manipulations.

Notes

Le NEGUVON® a été retiré de la vente en Belgique pour cause de haute toxicité.

On m’a indiqué qu’il en était de même pour la France. On m’a renseigné que le FENTHION®, ou bien du MALATHION® pouvaient servir de substituts au NEGUVON®, mais je n’ai pas encore eu connaissance de son traitement/dosage/toxicité…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here