Données scientifiques

Nom scientifique : Neolamprologus tretocephalus

Nom commun : 

  • Lamprologus brevianalis (Sci)
  • Lamprologus marginatus (Sci)
  • Lamprologus tetracanthus (Sci)
  • Lamprologus perlé (Fra)
  • Neolamprologus (Fra)
  • Fourspine cichlid (Ang)

Famille : Cichlidés

Genre : Neolamprologus

Espèce : N. tretocephalus (Boulenger, 1899)

Taille adulte : 15 centimètres.

Origine : Afrique des lacs : Endémique du lac Tanganyika.

poisson Neolamprologus tretocephalus

Description 

Le corps de cette espèce, allongé et légèrement comprimé latéralement, est parcouru par cinq barres verticales, une sixième courant du sommet de la tête jusqu’à l’œil.

La coloration générale est beige. Les nageoires sont joliment colorées de bleu ciel, à l’exception des pectorales.

Paramètres de l’eau 

  • Le pH optimum est compris entre 7,5 et 8,5 pour un TH de 10 à 15 °dGH.
  • Température de 23 à 26 °C.
  • Le brassage et la filtration de l’eau doivent être irréprochables.

Aquarium

Il est important, pour bien maintenir Neolamprologus tretocephalus, de reconstituer un biotope rocheux dans lequel il s’accaparera un territoire.

Ce pondeur sur substrat caché doit disposer de grottes où il pourra se réfugier.

Du fait de sa grande taille, il est nettement préférable de le maintenir en aquarium communautaire d’un volume supérieur à 300 litres.

  • Volume conseillé: 200 -400 L
  • pH: De 7 à 9
  • dGH: De 10 à 15
  • Position: fond
  • Sociabilité: bonne intraspécifique

Comportement

Cette espèce territoriale est à maintenir en couple dans un aquarium relativement spacieux, car le mâle occupe un territoire qu’il défend contre toute intrusion.

Dans ces conditions, les relations intra et interspécifiques peuvent être qualifiées de bonnes.

Nourriture

Menus usuels pour poissons tropicaux et Cichlidés.

Le tétrocephalus apprécie particulièrement les insectes, sous toutes leurs formes.

Dimorphisme sexuel

Les sexes sont difficiles à différencier avant les premières reproductions, où c’est la vue du spermiducte ou de l’oviducte qui permet de les reconnaître.

Les mâles présentent des nageoires impaires plus effilées que les femelles.

Reproduction

Relativement difficile pour un Cichlidé, elle a lieu sur substrat caché.

Les soins apportés aux jeunes par leurs parents sont admirables.

Fiche du poisson Neolamprologus tretocephalus
noté 5 - 1 vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here