Données scientifiques

Nom scientifique : Cichlasoma festae

Nom commun : 

  • Herichthys festae (Sci)
  • Amphilophus festae (Sci)
  • Heros festae (Sci)
  • Nandopsis festae (Sci)
  • cichlidé étendard (Fra)
  • terreur rouge (Fra)
  • Guayas cichlid (Ang)
  • Red Terror (Ang)

Famille : Cichlidés

Genre : Cichlasoma

Espèce : C. festae (Boulenger, 1899)

Taille adulte : Le mâle peut atteindre 35 centimètres, la femelle restant un peu plus petite avec une longueur maximale de 30 centimètres.

Origine : Amérique du sud : On rencontre l’espèce dans la région occidentale de l’Equateur. Elle fréquente la proximité des berges des cours d’eau.

poisson Cichlasoma festae

Description 

Il existe plusieurs variétés de coloration de cette espèce.

Certaines sont à dominante bleue, alors que d’autres sont plutôt jaune ou rouge-orangé aux rayures noires.

Les poissons présentent un dos assez haut et une grande bouche munie de lèvres charnues.

Toutes les variétés arborent une tache sombre au niveau de la moitié supérieure du pédoncule caudal.

Les spécimens adultes ont au moins six larges barres verticales sombres sur les flancs. La nageoire dorsale et anale se terminent en pointe.

Paramètres de l’eau 

  • Le pH de l’eau sera de préférence neutre (pH de 7,0), la dureté moyenne (jusqu’à 15 °dGH) et la température sera comprise entre 22 et 28 °C.
  • Le brassage de l’eau doit être important pour permettre une excellente oxygénation.
  • Les changements partiels et réguliers de l’eau ne sont pas à négliger.

Aquarium

Maintenance facile en bac spécifique.

Un couple de cichlidé terreur rouge peut aisément être élevé dans un aquarium de 350 litres minimum. La hauteur du substrat de fond doit être relativement importante et de granulométrie moyenne.

Il faut aménager de nombreuses cachettes à l’aide de pierres et de racines de tourbière.

Il faut éviter d’introduire des plantes, car ces poissons creusent beaucoup le sol et bouleversent par conséquent sans cesse le décor.

  • Volume conseillé: 200 -400 L
  • pH: De 7 à 8
  • dGH: De 10 à 15
  • Position: pleine eau
  • Sociabilité: mauvaise intraspécifique

Comportement

Relations intraspécifiques assez mauvaises.

L’espèce est territoriale et agressive envers ses congénères. Il faut opter pour une maintenance en aquarium spécifique.

Relations interspécifiques relativement mauvaises.

Il peut toutefois cohabiter avec d’autres poissons de grande taille dans un aquarium de volume important.

Nage dans tout l’aquarium, mais affectionne la proximité du sol et les refuges.

Nourriture

Dans son biotope naturel, cette espèce est prédatrice et dévore de petits poissons.

Mais en aquarium, elle accepte heureusement la majorité des aliments disponibles dans le commerce spécialisé.

Il faut de temps à autre lui proposer de petites proies vivantes (artémias, enchytrées, Tubifex).

Dimorphisme sexuel

En raison de la diversité des colorations de cette espèce, nous nous limiterons au seul signe distinctif de la taille des poissons.

On peut ainsi affirmer que le mâle est toujours plus grand que la femelle.

Reproduction

Il s’agit de pondeurs sur substrat découvert, mais cette espèce préfère pondre à un endroit un peu dissimulé.

Après nettoyage minutieux d’un support de ponte suivi d’une intense parade, les œufs sont déposés sur une pierre plate ou sur la vitre de fond de l’aquarium.

Les œufs sont relativement grands et particulièrement nombreux. La femelle prend soin du frai jusqu’à la nage libre des alevins.

Le mâle s’affaire pendant ce temps à défendre le territoire. Les jeunes sont surveillés par les géniteurs et grandissent rapidement, si on distribue de la nourriture en quantité suffisante les premiers jours.

Fiche du poisson Cichlasoma festae
noté 5 - 1 vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here