Données scientifiques

Nom scientifique : Atractosteus tropicus

Nom commun : 

  • Poisson crocodile des tropiques (Fra)
  • Tropical gar (Ang)

Famille : Lepisosteidés

Genre : Atractosteus

Espèce : A. tropicus (Gill, 1863)

Taille adulte : Ce poisson peut atteindre 1,25 mètre de longueur au maximum.

Origine : Amérique centrale : Cette espèce est répandue à Belize, au Costa Rica, au Guatemala, au Honduras, au Mexique et au Nicaragua. Elle s’aventure parfois en eau saumâtre.

Description 

poisson Atractosteus tropicus

Poisson au corps allongé, en forme de torpille.

Le museau est aplati et long. La tête est très petite par rapport au reste du corps. Les écailles sont nettement visibles sur les flancs. La coloration de base est argentée avec de nombreuses taches brunes sur tout le corps. La gorge et le ventre sont blancs et immaculés.

Toutes les nageoires sont courtes et les pelviennes et pectorales étant entièrement blanches. Les nageoires dorsale et anale sont situées très près de la caudale et permettent au poisson de fondre très rapidement sur sa proie.

Comportement

Relations intraspécifiques mauvaises.

Cette espèce n’est pas vraiment pacifique envers ses congénères. Il s’agit d’un poisson solitaire pouvant avoir des tendances prédatrices en aquarium.

Relations interspécifiques très mauvaises.

Il faut éviter d’héberger ces prédateurs avec des espèces de petite taille.
Seuls de très grands poissons peuvent leur être associés.

Ce poisson évolue à proximité de la surface et se tient parfois immobile au milieu de l’aquarium.

Paramètres de l’eau 

  • La température de l’eau ne doit pas dépasser 24 °C. En aquarium l’idéal serait une température de 20 °C.
  • Le pH sera de préférence neutre et la dureté comprise entre 10 et 15 °dGH.
  • L’oxygénation de l’eau doit être importante et la filtration efficace.
  • Les nombreux changements partiels d’eau seront très bénéfiques.

Comportement

Relations intraspécifiques mauvaises.

Cette espèce n’est pas vraiment pacifique envers ses congénères. Il s’agit d’un poisson solitaire pouvant avoir des tendances prédatrices en aquarium.

Relations interspécifiques très mauvaises.

Il faut éviter d’héberger ces prédateurs avec des espèces de petite taille.
Seuls de très grands poissons peuvent leur être associés.

Ce poisson évolue à proximité de la surface et se tient parfois immobile au milieu de l’aquarium.

Nourriture

Cette espèce possède des mœurs prédatrices dans son biotope naturel et il est relativement difficile de lui faire accepter de la nourriture sèche en aquarium.

Les proies vivantes consistantes comme les lombrics et bien entendu les poissons sont dévorés.

Des éperlans congelés peuvent aussi être distribués.

Dimorphisme sexuel

Il n’existe pas de dimorphisme sexuel permettant une distinction entre mâle et femelle.

Reproduction

En raison de la taille des individus, la reproduction de ces poissons n’a apparemment jamais été tentée en aquarium. Leur reproduction est toutefois aisée en bassin extérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here