Données scientifiques

Nom scientifique : Andinoacara sapayensis

Nom commun : 

  • Aequidens sapayensis (Sci)
  • Acara sapayensis (Sci)
  • Sapayo cichlid (Ang)
  • Sapayo-Buntbarsch (All)

Famille : Cichlidés

Genre : Andinoacara

Espèce : A. sapayensis (Regan, 1903)

Taille adulte : Les mâles peuvent atteindre 20 centimètres. Les femelles restent un plus petites avec 10 centimètes.

Origine : Amérique du sud : L’espèce est endémique de l’Equateur. Elle fréquente là-bas le Rio Sapayo.

poisson Andinoacara sapayensis (2)

Description 

Poisson robuste au corps légèrement comprimé latéralement.

Le dos est relativement haut. Sa bouche est munie de lèvres épaisses.

Le front et la tête présentent des taches brunes foncées sur fond brun clair. Une grande tache brune foncée orne également le milieu du corps.

Les flancs sont argentés et couverts de fines rayures longitudinales jaune citron. Les opercules branchiaux et la gorge sont parés de fines rayures bleu brillant.

Ces mêmes rayures bleues se retrouvent sur les nageoires impaires. Les nageoires pelviennes sont très courtes, alors que les dorsale et anale sont très effilées. La nageoire caudale est arrondie.

Paramètres de l’eau 

  • La qualité de l’eau est importante pour cette espèce.
  • Les variations brusques sont à bannir. Une bonne filtration et un excellent brassage sont nécessaires.
  • La température sera comprise entre 24 et 26 °C.
  • La dureté ne doit pas dépasser 12 °dGH et le pH de l’eau sera proche de la neutralité.

Aquarium

Maintenance facile.

L’aquarium doit être de taille importante. Un minimum de 400 litres est requis pour la conservation d’un couple de cette espèce.

Le sol sera de préférence constitué de gravier ou de sable grossier. Il faut aménager de nombreuses cachettes en empilant des pierres et des racines.

Quelques plantes robustes peuvent être introduites, mais elles ne doivent en aucun cas gêner les déplacements des poissons.

  • Volume conseillé: 200 -400 L
  • pH: De 6 à 7
  • dGH: De 5 à 12
  • Position: pleine eau
  • Sociabilité: bonne intraspécifique

Comportement

Relations intraspécifiques assez bonnes.

Les jeunes sujets sont territoriaux, mais leur agressivité est modérée. Les sujets plus âgés sont plus agressifs, notamment en période de reproduction.

Relations interspécifiques pouvant être qualifiées de bonnes.

L’agressivité est rare dans un aquarium de belle dimension. Il est toutefois recommandé de ne pas maintenir ce poissons en compagnie d’espèces trop petites.

Nage entre deux eaux et à proximité du sol.

Nourriture

Omnivore.

L’espèce n’est pas difficile à alimenter en captivité. Elle accepte toutes les sortes de nourriture habituellement proposées dans le commerce aquariophile (flocons et granulés pour Cichlidés).

Il faut lui distribuer de temps à autre de la chair de poisson, des crevettes et occasionnellement du cœur de bœuf.

Dimorphisme sexuel

Difficile à déterminer. Les mâles du Andinoacara sapayensis sont toutefois plus grands que les femelles et ces dernières sont généralement plus trapues.

Reproduction

Facile à réaliser.

Il s’agit de pondeurs sur substrat découvert. Le frai se déroule souvent sur une pierre plate que la femelle aura soigneusement nettoyée au préalable. Les 400 œufs environ sont relativement petits.

L’éclosion a lieu après 4 jours environ et les alevins nagent librement après trois jours supplémentaires.

Les parents s’occupent ensemble de leur progéniture et la femelle déplace souvent les jeunes lors des premiers jours de leur vie.

L’élevage des alevins ne pose pas de problème particulier et ils acceptent rapidement des nauplies d’artémias fraîchement écloses.

Fiche du poisson Andinoacara sapayensis
Votre évaluation : Que vous a semblé cet article ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here