Tout savoir sur le poisson Botia Macracantha

0
299

A La lecture des posts sur ce poisson qui sont souvent sujets à controverses , j’ai eu envie de faire une synthese de mes connaissances sur le botia macracantha, lequel avec ses moustaches et sa robe jaune aux grosses rayures noires mérite le surnom que lui donne les anglais : « le botia-tigre ».

Armé jusqu’aux dents, il est pourtant doux comme un chat; tenu seul de son espèce , à la moindre alerte, il filera se cacher, mais maintenu en groupe quel pitre, qui mérite bien son surnom de  » botia clown »

Famille :Cobitidés , Genre : Botia , Espece : macracantha

Tout savoir sur le poisson Botia Macracantha

Importé en 1949, Botia Macracantha ou Botia macracanthus est un poisson tres populaire.

Il faut dire que ses couleurs et leur diposition attirent l’oeil .

Son corps est trapu , arqué, allongé et applati à la base.Sa tête est dirigée vers le bas et ses levres sont entourées par quatre paires de barbillons , placés à l’extrémité de la machoire supérieure.

Autant d’indices sur le mode de vie caractéristique de ce poisson, toujours pres du fond , il utilise ses barbillons pour fouiller le sol et y rechercher de la nourriture à la maniere des corydoras.

Sa tête amusante et ses attitudes comiques lui ont valu le surnom de « loche-clown » : il adopte parfois la nage en position debout .

Mais l’éthymologie du nom d’espèce ( macracantha: avec une grande épine)s’explique par la présence sous l’oeil, d’une épine érectile , bien utile contre les prédateurs puisqu’elle peut perforer la gorge de l’assaillant .

C’est pourquoi , s’il vous est necessaire d’attraper vos botias, utilisez de préférence une épuisette aux larges mailles, ainsi ils ne se blesseront pas en restant accrochés au filet par cette arme à double tranchant…

Dans le milieu naturel, ce poisson atteint 45-50 cm, peut être plus . En aquarium il reste toujours a une taille inférieure , mais lorsqu’il n’y dépasse pas les 10-12 cm, c’est vraiment qu’on lui fournit de mauvaises conditions.

Les 15 cm sont tout juste acceptables, et c’est au dessus que l’on peut commencer à être satisfait.Mais la croissance du macracantha est assez lente et il faut tout de même être patient.

En contrepartie , c’est un poisson qui vit tres longtemps… 20 ans parfois, plus pourquoi pas !

Pas de petits connus…

Rouge doré ou jaune vif, zébré par 3 grosses rayures verticales noires ou brun sombre;

Botia macracantha est sans doute l’un des plus beaux représentants de la famille des Cobitidés .

La premiere bande entoure la tête en passant sur l’oeil, la seconde traverse le corps à la hauteur de la base antérieure de la dorsale, la troisieme forme un anneau légèrement en arriere de cette dorsale; la pigmentation gagne la dorsale et l’anale.

Le ventre est un peu plus jaune que le reste du corps. Les nageoires pectorales et ventrales sont rouge vif, tandis que la caudale est plus ocre.

Le dimorphisme sexuel est peu évident.

Chez les poissons suffisemment agés , il semble ( dans certains livres) toutefois que certains males revêtent une coloration plus éclatante.

Leurs nageoires sont rouge sang et ils sont plus petits et élancés que les femelles. Certains mâles ont même ( d’apres certains bouquins), parfois une tache vermillon à la base de la caudale, que les femelles n’ont pas. Outre cette différence malaisée entre males et femelles, la reproduction pose problême.

On pourrait même dire qu’elle semble impossible en aquarium ( Ellobulle a rapporté cependant des exemples de reproductions réussies dans un post cette semaine).

Moi de mon coté , je préfère penser que la question reste …vierge, étant donné la rareté et l’imprécision des informations divulguées. De quoi motiver un membre d’aquabase désireux d’en percer les secrets.

Evidemment , une fois le succès obtenu, ce membre se sentira moralement obligé de nous décrire sa réussite, avec tous les détails nécessaires ( bien entendu !).

Aime vivre en groupe …

Tout à fait inoffensif, le macracantha se montre très craintif lorsqu’il n’est pas tenu en groupe, à tel point qu’introduit nouvellement dans un bac communautaire, un exemplaire seul est même si timide qu’on risque de ne le plus le voir.

Dans cette situation, évidemment innaceptable, Botia macracantha reste toujours d’une extrême discrétion.

On le surprend parfois entrain de se rouler sur le sol , et si c’était parcequ’il se morfond?

Le plus souvent , maintenu seul, il élit domicile au plus profond d’un abri et n’en sort que pour défendre celui ci, il risque même dans ces conditions d’importuner les autres poissons.

C’est donc clair , puisqu’il s’agit d’un poisson grégaire, il faut en héberger plusieurs, ils se révèlent dans ce cas particulierement dynamiques, mettant de l’animation dans l’aquarium.

En groupe, ils semblent jouer , se perchent sur les plantes et ne se cachent presque jamais, sauf s’ils pressentent un quelconque danger , là c’est la fuite vers les abris, en émettant une sorte de claquement, est ce de la peur ou du mécontentement? cette particularité sonore se rencontre chez d’autres botias.

Puisqu’il faut les tenir en groupe et qu’ils atteignent de belles tailles, les biotias ont donc besoin d’un bac de grand volume. Dans cet aquarium , les poissons apprécieront une bonne végétation , mais aussi des abris à leur taille .

Comme ils aiment fouiller la surface du sol, il ne faut pas utiliser de quartzite mais préférer un sable de loire aux grains non tranchants. Originaire de Bornéo et de Bangka , ils aiment une eau pas trop dure entre 10 et 13 °TH , et un PH neutre à légèrement acide.

On peut même aller jusqu’a leur offrir une eau peu minéralisée ( en surveillant les éventuelles chutes de PH).

Le macracantha accepte une fourchette de température assez large , mais comme on le dit sensible aux refroidissements, une maintenance autour de 26-27° devrait lui convenir parfaitement. ( dans mon album, il y a une ou deux photos de macracantha mesurant entre 25 et 30 cm, dans un bac de maintenance à discus,à 28-29°, avec une eau à discus , il s’agit d’un mille litres)

Fine gueule…

Omnivore, Botia macracantha apprécie particulierement les nourritures vivantes vermiformes: tubifex, vers de vases, enchytrées.

Mais il ne fait pas la fine bouche sur les autres aliments ( raffole de la nourriture à discus) y compris en appoint les flocons.Par ailleurs bien qu’il ne s’attaque pas aux plantes , il exige un complément végétal qui peut facilement être fourni, sous la forme d’épinards congelés.

Quand à sa friandise, ce sont les escargots .Sa passion pour les planorbes peut même aller tres loin, jusqu’a rendre impossible leur maintien dans le même aquarium ce qui est pour ma part regrétable.

Mais surtout , comme trop souvent lu dans les posts, n’acheter pas ce poisson pour régler un probleme d’invasion d’escargots, j’espère que cet article finira de vous convaincre qu’il s’agit d’un poisson a part entiere et pas  » un mangeur d’escargots ».

Voila ce que j’avais envie de dire sur Botia macracantha, célébre en aquarium depuis plus de 50 ans, mais qui garde encore les secrets de sa reproduction; en respectant ses exigences liés a son caractere grégaire et a sa taille adulte, nul doute qu’il gardera longtemps son surnom de clown.

Tout savoir sur le poisson Botia Macracantha
noté 5 - 1 vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here