Déterminisme du sexe et l’hybridation chez les Poeciliidae

0
679

Déterminisme du sexe chez les Poeciliidae et hybridation

Les poeciliidae (platy, xipho, molly et guppy)sont des poissons très priser des débutants en raison de leur reproduction facile, mais il circule de nombreuses légende à leur sujet, petite mise au point à travers plusieurs questions.

Déterminisme du sexe chez les Poeciliidae

les xipho pouvaient changer de sexe vrai ou faux ?

C’est faux : Le sexe des poeciliidae est déterminé par des chromosomes,les changement de sexe sont impossible.

En fait l’explication est autre, chez cette espèce certains mâles mettent plus d ’un an à attendre leur plein développement, ces mâles sont plus grand que la moyenne et comme ils développent leur gonopode tardivement, on pense alors qu’il s’agit d’un changement de sexe.

Les causes de ce développement tardif sont variées : prédispositions génétiques, environnement, pression sociale :Il est fréquent de voir de nombreux mâles tardifs lorsque mâle déjà mature se montre très dominant.

Mais ma femelle à déjà eu des alevins, et elle a récemment développé un gonopode

Cela arrive mais il ne s’agit pas non plus d’un changement de sexe, en faite il arrive que certaines femelles âgées développent des caractère masculins,la femelle qui subit une tel transformation est toujours une femelle, elle est désormais stérile.

Comment repérer un mâle tardif ?

Comment repérer un mâle xipho

Avec un peu d’observation il est possible de les repérer:

  • Ils ne font pas d’alevins
  • Ils n’ont pas de tâche de gravidité( mais avec les poissons noirs c’est pas simple) .
  • Les autres mâles sont souvent agressifs avec eux.

Je ne sais pas si ce dernier critère marche chez tout le monde mais chez moi les mâles tardifs ont tous de même la nageoire anale plus petite que les femelles.

Seuls les xipho sont t’ils concernés ?

Déterminisme du sexe chez les Poeciliidae

Non,en faite ce phénomène se rencontre chez tous les poeciliidés , ainsi j’ai déjà vue des guppys développer leur gonopode à l’age de quatre mois.

Chez les véliferas notamment certain mâle sont matures à l’age de deux mois alors qu’un bon mâle met normalement un an à attendre sont plein développement.

Ces mâles précoces sont souvent de petits taille (parfois 2 cm seulement !) ,peu coloré et ne développeront jamais de grande voilure,de plus chez cette espèce la pression exercer par les dominants est telle que dans 300l il est rare de voir plus de deux trois mâles atteindre leur maturité .

Il en va de même chez les autres espèces, ainsi dans une portée de platy, un des mâles à développe sont gonopode à un mois et mesure 1,5 cm, sont frère issu de la même portée à 3 mois et mesure 4 cm .

Ainsi les mâles qui atteignent leur maturité tôt sont souvent de petite taille.

Dans une portée de platy je n’ai eu que des mâles, les paramètres influent t’ils sur le déterminisme du sexe ?

C’est une hypothèse intéressante mais la cause et tout autre.

Chez les xiphophorus il existe trois chromosome sexuel X,W et Y :

  • Les femelles sont YW ,XX ou XW.
  • Les mâles sont XY ou YY.

Ainsi un mâle YY et une femelle XX ne donneront que des mâles, de même une femelle XW et un mâle XY donneront 75% de femelles,les autres croisements autant de mâles que de femelles.

Donc pour y remédier une seule solution, se débarrasser du père des alevins, puisque ces fils XY pourront donner des femelles avec n’importe quel mère.

Il est aussi possible de trouver des individus au caryotype aberrant (femelle XY par exemple) fertile.

Et chez les autres Poeciliidae ?

Chez les molly c’est aussi compliquer: Les femelles sont XX et les mâles XY , mais on trouve aussi des femelles ZZ et des mâles ZW .

Chez les guppy, les femelles sont XX et les mâles XY, cela peut paraître classique mais il existe aussi des femelles XY fonctionnelles qui produiront 75% de mâles, des mâles YY qui donneront 100% de mâles et des mâles XX qui donneront 100% de femelle.

Ainsi les sex-ratios aberrant de s’expliquent par les paramètres de l’eau mais par des caryotypes aberrants et compliqués !

hybridation et cohabitation des poissons Poeciliidae

J’ai entendu dire que certains poecilidae pouvaient s’hybrider qu’en est t’il ?

Et oui l’hybridation est fréquente chez cette famille et pour ceux qui pensent que les hybrides sont nécessairement stériles sachez que les contre-exemples sont abondants, ainsi chez les mammifères l’hybride loup coyote est fertile.

Chez les poeciliidés (et en faite chez de nombreuses familles de poissons) il y a une règle :

Ne jamais mélanger deux espèce du même genre, en effet ces espèces sont génétiquement très proches ,l’hybridation fort probable et l’hybride souvent fécond.

On ne mélangera pas donc par platy et xipho (genre xiphophorus) mollys et veliferas (genre poeciliae) guppy et wingei (genre poecilia),molly et guppy (et oui même genre).

Il y a toutefois des exceptions à cette règle, guppy et micropoecilia, limia et molly, ne pas hésiter à demander en cas de doute.

Il faut tout de même reconnaître que les mâles préfères s’accoupler avec des femelles de leur espèce, ainsi l’hybridation n’est pas forcément facile à obtenir,mais il n’est préférable de ne pas jouer avec le feux ,en particulier avec les formes sauvages difficile à trouvées.

Enfin l’hybridation n’est pas inconnue en milieu naturel, ainsi xiphophorus clemencia serait à l’origine un hybride de platy maculatus et de xipho helleri.

Comment reconnaître un hybride

Comment reconnaître un hybride Poeciliidae

Si vous parlé des mollys, xiphos , platys d’élevage et endler’s du commerce vous avec forcément affaire a des hybrides ,ce n’est pas un hasard si on a tendance à retrouver les mêmes colorie chez ces poissons.

Plus sérieusement ce n’est pas toujours simple, l’hybride est souvent de forme intermédiaire entre les deux espèces d’origine mais cela ne saute pas forcément au yeux surtout dans les générations suivantes,de plus le même croisement ne donne pas forcément le même résultat.

Le mieux est donc de ne pas mélanger deux espèces proches et de ne pas acheter un poisson lorsque l’on a un doute.

Déterminisme du sexe et l’hybridation chez les Poeciliidae
noté 5 - 1 vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here