Données scientifiques

Nom scientifique : Pseudotropheus saulosi

Nom commun : 

  • Pseudotropheus  » Taïwan  » (nom trivial)

Famille : Cichlidés

Genre : Pseudotropheus

Espèce : P. saulosi Konings, 1990

Taille adulte : Mâle : 8.0 cm, Femelle : 7.0 cm

Origine :  Afrique des lacs : Endémique du lac Malawi.

Description 

femelle poisson Pseudotropheus saulosi

  • Pseudotropheus saulosi est un petit M’buna.
  • Le corps allongé est légèrement comprimé latéralement.
  • Le mâle présente huit rayures brunes sur un fond bleu ciel.
  • Ses nageoires pelviennes, son anale, sa caudale et sa dorsale sont bordées de brun.
  • La femelle est entièrement orangée.

Comportement

male poisson Pseudotropheus saulosi

  • Territoriale mais relativement paisible, cette  » nouvelle  » espèce décrite en 1990 est un hôte adapté pour le bac communautaire de type Malawi.
  • Les relations intraspécifiques sont considérées comme étant relativement bonnes à condition que l’aquarium soit suffisament vaste et que les femelles soient en nombre supérieur.
  • Les relations interspécifiques sont assez bonnes.
  • Ce poisson évolue dans tout l’aquarium.

Paramètres de l’eau 

  • Le pH est compris entre 7,5 et 8,5 pour un TH allant de 10 à 15 °dGH.
  • La température peut se situer dans une fourchette allant de 23 à 26 °C.
  • Le brassage doit être important, de l’ordre de cinq fois le volume du bac par heure.
  • Des renouvellements partiels de l’eau, sur la base de 15 % du volume par semaine, sont fortement recommandés.

Aquarium

Poisson à maintenir dans un aquarium de 300 litres au minimum.

Le bac comporte de nombreuses cachettes et refuges pour permettre aux mâles de se délimiter un territoire.

Un espace dégagé est aménagé le long de la vitre frontale.

  • Volume conseillé 200 -400 L
  • pH: De 7 à 9
  • dGH: De 10 à 15
  • Position: pleine eau
  • Sociabilité: bonne interspécifique

Nourriture

  • Poisson omnivore.
  • Toutes les nourritures sont acceptées, mais un apport végétal régulier ne peut être éludé.

Dimorphisme sexuel

  • Très apparent puisque les sexes n’ont pas la même coloration.
  • Les femelles sont jaunes.
  • les mâles sont bleus.
  • Les juvéniles ou les mâles dominés peuvent prendre la couleur des femelles.

Reproduction

  • La femelle pratique l’incubation buccale.
  • Pour déterminer si la femelle est en incubation, quand vous mettez la nourriture, la femelle monte pour se nourrir, mais ne mangera pas car elle a la bouche pleine d’oeufs.
  • L’élevage des jeunes est aisé pour peu qu’ils disposent de suffisamment d’espace.
  • Une très belle espèce au succès mérité…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here