Expérience dans la reproduction des Mikrogéophagus ramirezi

0
169

la reproduction des Mikrogéophagus ramirezi

Comme beaucoup d’aquariophiles, j’ai longtemps cherché quel poisson choisir comme «poisson phare» de mon bac de 100 litres .

Car , une fois passée la phase de découverte avec les inévitables guppy , platy et néons , j’ai eu envie d’un poisson au comportement plus intéressant .

Je me suis naturellement tourné vers les cichlidés dont la réputation n’est plus à faire .

Parmi eux , le choix ne pouvait se porter que sur un couple , vue la taille de mon aquarium , et après avoir hésité entre l’altispinosa et certains apistogrammas , j’ai finalement choisi le ramirezi .

Cela pour plusieurs raisons :

Tout d’abord , parce que c’est un cichlidé nain bien sûr et que je veux que le couple ne se sente pas trop à l’étroit.

Ensuite , parce qu’il est moins aggréssif que d’autres cichlidés tout en gardant ce caractère territorial qui les caractérise et qui met de l’ambiance dans un bac (et je n’aime pas les bacs trop calmes).

Enfin , à cause de ses couleurs magnifiques et du fait qu’il vive en couple . Je n’aurai jamais pu maintenir un Apistogramma avec ses 2 à 5 femelles (pour les variétés polygames…) dans mon 100 litres …

Pourtant , par la suite , une autre de leurs caractéristiques m’a séduite : Leur ponte et la façon dont ils s’occupent de leur progéniture …

Ci dessous je retrace le chemin suivi jusqu’à la reproduction de ce poisson :

Choisir son couple

Oui , il faut bien commencer par là , et comme les ramis n’apparaissent pas subitement dans le bac , il faut se les procurer .

Pour cela , plusieurs possibilités : Une animalerie (y en a de très biens , mais évitez les chaînes où les poissons risquent d’être de mauvaise qualité …) , un ami aquariophile qui a réussi des reproductions et qui en a en trop , ou les bourses aux poissons (même chose que pour la précédente possibilité , sauf que l’aquariophile en question n’est pas (encore) votre ami …).

La rumeur qui circule dit que les meilleurs souches sont allemandes (je parle de ceux vendus dans les animaleries , mais si vous pouvez voue en procurer des sauvages , foncez!

Bon , je dis pas le contraire , mais c’est pas parce que votre rami n’est pas issu de souche allemande qu’il est forcément plus moche et de moins bonne qualité …

Avant de choisir

Avant de choisir , observez les bien . Vous ne tarderez pas (normalement) à repérer un couple .

Vous verrez la femelle passer près d’un mâle toute colorée (ou rester immobile près de lui) alors que celui ci chasse tout intrus qui s’approche .

Un conseil , prenez la femelle en premier car une fois l’épuisette introduite , tout le monde part dans tous les sens , et le mâle choisi est souvent plus facile à reconnaître parmi d’autres mâles …

Sinon vous risquez de ne plus être sûrs d’avoir entre les mains le couple que vous aviez repéré .

Partir avec un couple déjà formé est une bonne base , mais ce n’est pas toujours possible .

Pour mettre toutes les chances de votre coté , le mieux c’est de prendre 2 ou 3 males et femelles . Le couples se feront alors naturellement chez vous .

Mais comme tout le monde ne peut pas se permettre de placer 3 couples dans un bac , la meilleure méthode reste l’observation et le repérage d’un couple .

Si vous connaissez le vendeur , demandez lui de vous les repérer (s’il connaît son métier) , peut être même qu’il acceptera de vous les garder à part quelques jours le temps de voir comment ils se comporte l’un vis à vis de l’autre (si vous entretenez de bonnes relations avec votre vendeur , ou si votre fournisseur est un ami passionné …) .

Dimorphisme sexuel

Comment reconnaître un mâle et une femelle (ou dimorphisme sexuel):

Le mâle : Il a le deuxième et le troisième rayon de la nageoire dorsale très long.

Mâle Ramirezi - Souche Thaïlandaise

La femelle :Elle a une zone ventrale généralement rosée . Elle est aussi plus petite que le mâle .

Femelle Ramirezi - Souche Allemande

Le choix de la femelle

J’ai souvent remarqué que les mâles, à âge égal, étaient plus gros que les femelles. Parfois même jusqu’à deux fois plus gros.

Je vous conseille de choisir la femelle de la même taille que le mâle (approximativement). celle ci sera plus en confiance, moins impressionnée (et souvent plus prête à la reproduction).

Pour cela je vous conseille fortement de vous procurer mâle et femelle soit à différentes sources (évitant ainsi le risque de consanguinité) , soit avec un écart de 3 semaines ou un mois minimum en achetant d’abord la femelle.

Bien sûr ça va à l’encontre de ce que j’ai dis plus haut (choisir un couple déjà formé dans le bac du vendeur).

Ce que j’ai dis reste valable, malheureusement , de plus en plus souvent les ramirezi arrivent à la vente bien trop jeunes et à peine prêts (voire pas du tout) pour la reproduction (suffit de voir le nombre de premiers échecs…).

Alors si le couple semble bien adulte , foncez . Sinon , ce n’est pas du luxe de laisser à la femelle insérée en premier dans votre bac un délai d’un mois lui permettant de grandir tranquillement , de prendre possession de son territoire et de se sentir le plus en confiance possible quand vous y insérerez le mâle.

Attention , ce n’est pas la solution ultime , mais ça permet de réduire les risques de mauvaises relations dans le couple.

Maintenant , si le mâle et la femelle ne se plaisent pas , eh bien ça ne changera rien (chacun ses goûts, même pour les poissons …)

Voilà , vous avez maintenant votre couple et vous l’introduisez chez vous .

Le bac de ramirezi

Il vous faut un minimum de 100 litres pour un couple de ramirezi . Un peu moins si vous les maintenez seuls (mais seuls c’est triste …).

Sachant que après plusieurs discussions avec des spécialistes des apistos , il semble qu’il soit possible de maintenir jusqu’à 3 couples dans un 100 litres sans problèmes et sans que la cohabitation se passe mal . Néanmoins , je préfère pas tenter l’expérience pour le moment.

Le bac doit être très planté , avec des rocher , une racine et autres cachettes possibles. Car le rami bien que n’étant pas vraiment timide (mettez votre doigt sur la vitre de l’aquarium , vous verrez comme il approche …) , a besoin de coins et recoins pour se sentir à l’aise et se reproduire .

Voilà les paramètres dans lesquels je maintiens mes ramirezi . Ils s’y sentent bien , ont de belles couleurs et se reproduisent (ça doit donc pas être mauvais …) .

  • Température : 28°C
  • pH :7 – J’ai souvent lu qu’il fallait que l’eau soit légèrement acide (pH6.5) . C’est vrai , mais pour des raisons de cohabitation (bac communautaire) je le maintien à 7 et ça à l’air de plaire à tout le monde …
  • gH :8 – Une eau assez douce.
  • Pas de nitrites – Evidemment.
  • Nitrates : 25 mg/l – C’est la teneur de mon robinet , et malgré l’abondance de plantes , ça descend pas . Pourtant le bac est pas surpeuplé et je ne nourris pas excessivement . Peut être que mon test est un peu vieux.

Je filtre sur tourbe – Très important à mon avis pour que les ramirezi se sentent bien .

Je m’en sert évidemment pour maintenir le pH autour de 7 .

Une fois arrivé chez vous (n’oubliez pas de suivre la procédure d’introduction des nouveaux arrivants) le mâle va commencer à reconnaître son nouveau territoire .

De son coté , la femelle s’attribue aussi un territoire dans celui du mâle . Il n’y a donc pas de batailles pour le territoire entre mâle et femelle .

Cette étape peut durer quelques jours , mais très vite il se sentira chez lui (si vous avez les bon paramètres et un bac adapté comme décris plus haut …).

Si en plus la femelle a été bien choisie , vous ne devriez pas tarder à avoir votre première ponte . Parfois ça se fait à peine 2 ou 3 jours après l’introduction (je parlerai de la ponte un peu plus loin…).

Les problèmes de relations entre mâles et femelles

Si vous avez bien choisi votre couple, tout devrait bien se passer entre eux .

Mais malgré tous vos efforts , il y aura peut être de la casse au début . Si votre mâle pourchasse la femelle ou l’inverse (ça arrive parfois ) , vous avez un problème.

Vérifiez bien que vous avez un couple

Tout d’abord vérifiez bien que vous avez un bien mâle et une femelle , demandez à des aquariophiles avertis (ou ayant une petite expérience des ramis …) leur avis (une photo serait la bienvenue …).

Si vous avez deux mâles ou deux femelle (cas plus rare) , rétablissez un couple en ramenant un des 2 poissons , et en espérant que le nouvel arrivant plaira à celui que vous avez gardé …

Changer l’un des deux poissons

Si c’est bien un couple , mais qu’ils ne s’entendent pas (couple forcé) , ça peut s’arranger au bout de quelques jours .

Si ça ne s’arrange pas et que la femelle perd ses couleurs et est traumatisée à force d’etre constamment poursuivie par le mâle.

La meilleure solution consiste à changer l’un des deux poissons , là encore en espérant que le nouvel arrivant plaira à celui que vous avez gardé (Je sais , c’est assez embêtant de devoir choisir lequel va rester et à qui donner l’autre.

Mais je vous assure que c’est encore la meilleure solution pour le poisson persécuté , afin qu’il s’épanouisse un peu …) …

Quelles sont les causes et les solutions ?

Il peut y avoir plusieurs explications à ça : Soit le mâle n’apprécie pas la femelle (chacun ses goûts) et la pourchasse , soit c’est la femelle qui n’apprécie pas le mâle et ne veut pas s’offrir à lui .

Dans la nature , une femelle ne voulant pas s’offrir à un mâle , va se trouver un autre mâle qui assurera sa protection , ou va tout simplement s’éloigner de celui dont elle ne veut pas.

Malheureusement , dans votre aquarium elle ne pourra pas s’éloigner bien loin (à moins d’avoir un gros volume …) ou former un couple avec un autre mâle si vous en avez qu’un …

Du coup , la présence constante de la femelle peut être interprétée par le mâle comme une acceptation alors que celle ci va continuer à se refuser à lui .

Bref , ce comportement va l’énerver et il va la pourchasser , parfois méchamment et parfois même jusqu’à ce que celle ci meurt , suite à une attaque (très rare) ou d’épuisement (assez rare quand même)…

Voilà pourquoi changer un des poissons est si important et pourquoi le choix du couple est vraiment primordial. (valable pour toutes les espèces vivant en couple …)

A part le remplacement d’un poisson par un autre qui serait mieux accepté , je ne connais pas le moyen d’arranger les choses dans leur couple .

Il paraîtrait que l’introduction d’un autre couple déjà formé pourrait renforcer les liens des deux premiers , entre autres explications à cause de la défense du territoire contre les intrus …

Cette solution n’est pas mauvaise , mais ce n’est pas systématique . Il se peut très bien que les couples se défassent (là je suis pessimiste …) .

Une autre solution consiste a introduire une nouvelle femelle.

La femelle poursuivie aurait un peu plus la paix et pourrait reprendre confiance en elle et arrêter de se faire poursuivre .

J’ai déjà vu des femelles qui étaient persécutées , remises dans le bac après s’être refait une santé , qui se sont mises à résister au mâle persécuteur (il avait l’air étonné lui aussi …) et même à le poursuivre après (bien que ça ne dure que quelques jours ).

Cette solution peut fonctionner , mais il arrive que le mâle à plus ou moins long terme finisse par se venger .

Et puis , si le mâle se plaît avec la femelle nouvellement introduite , la vieille femelle persécutée risque de se retrouver bien seule en face du couple (surtout en période de ponte …).

Bref , il y a plusieurs pistes , mais aucune méthode ne donne un résultat garanti . Tout va dépendre de beaucoup de paramètres , et notamment de l’humeur et du caractère de vos ramis . Alors essayez les et si l’une marche (ou que vous en trouvez une autre) , tenez moi au courant .

Considérons maintenant que vos poissons se plaisent …

La reproduction

Si vos paramètres sont bons et que le couple s’y plait et se plait , vous ne devriez pas tarder à assister à une ponte (toutes les semaines ou 15 jours quand ils sont jeunes , tous les mois quand ils sont plus vieux …).

Et comme pour tous cichlidés , c’est un spectacle fabuleux (rien à voir avec les guppys et les platys… ).

Tout d’abord , le couple va se tourner autour et se « présenter » . Leur coloration est alors très vive .

Cette période ne dure pas très longtemps , car rapidement ils se mettent à la recherche d’un endroit où pondre .

C’est un pondeur sur substrat découvert , il va donc chercher un rocher , une feuille ou creuser un nid sur le sol pour accueillir les œufs . Avant la ponte , ils vont bien nettoyer le support .

Quand tout est prêt , la femelle va y déposer les œufs (entre 100 et 400 …) sous la surveillance du mâle . Celui ci , dès que la femelle a terminé , va féconder les œufs avec sa semence . Sans fécondation du mâle les œufs ne vont jamais éclore , n’enlevez donc jamais les œufs avant que le mâle les ai fécondés .

Le mâle surveille la ponte

S’en suit alors une période de surveillance qui va durer environ 2 jours . Chacun se relaye autour des œufs . L’un juste au dessus , les ventile régulièrement , et l’autre surveille les environs et repousse toute intrusion .

Surveillance des oeufs en couple

Au bout de deux jours (environ) , les parents vont déplacer les œufs vers une cachette à l’abri des regard où ils vont aider les œufs à éclore à l’aide de leur bouche (les braves parents …).

Ne vous alarmez donc pas si un matin vous ne voyez plus les œufs . Si le mâle et la femelle continuent à repousser les intrus hors d’une zone , vous pouvez être sûrs que les alevins y sont cachés …

Environ deux jours plus tard , vous assisterez à un spectacle étonnant et émouvant :

Le couple de ramirezi , toutes nageoires dehors (pour impressionner les autres poissons et guider les alevins) et tout colorés vont accompagner les alevins pour leur première sortie !

Imaginez votre couple parader , encadrant une centaine de minuscules alevins (vraiment minuscules …) , c’est assez beau .

Le couple encadre les jeunes , ils suivent leurs progression plus qu’ils ne les guident . Il repoussent toute tentative d’approche des autres poissons .

De jour , si votre bac n’est pas surpeuplé , la protection des parents ne devrait pas poser trop de problèmes . Mais là nuit ça se gatte !

Pour cette raison , dès la ponte , allumez une veilleuse près du bac un peu avant l’extinction des néons . Cette lumière va permettre aux poissons de mieux surveiller les œufs et les alevins .

Sinon aux réveil , vous risquez de ne plus en retrouver beaucoup , les autres poissons attaquent souvent juste après l’extinction des lumières . Les pauvres parents font alors ce qu’ils peuvent pour repousser les assaillants …

La nage libre survient donc entre 4 et 6 jours après la ponte (en considérant que tout se passe bien …) .

Le couple surveille les alevins

Le couple va alors continuer à surveiller les alevins pendant 1 à 2 mois ! Après quoi ils s’en désintéressent et peuvent les pourchasser …

Deux alevins de Ramirezi

Il faut signaler que le mâle les surveille plus longtemps que la femelle , qui risque de s’y attaquer plus rapidement . Il est alors recommandé retirer la femelle , puis un peu plus tard le mâle (quand celui ci se sera lassé …).

Bien entendu , c’est dans le cas où vous avez retiré les couple et les alevins du bac principal pour les mettre dans un bac de reproduction . Sinon , vous ne pourrez pas faire grand chose quand la femelle et le mâle auront assez de les surveiller .

Alors , soit vous laissez faire la nature (s’il n’y a que le couple , ils auront une chance , s’il y a aussi d’autres espèces , ça sera un vrai miracle s’il en reste un …), soit vous retirez quelques alevins dans un bac à part (mêmes paramètres et température …) , à vous de voir …

Nourrir les alevins

Une fois que vous êtes en présence des alevins , il va falloir penser à les nourrir .

Comme tout alevins , les alevins de ramirezi ont besoin d’une nourriture adaptée .

Il faut tout d’abord qu’elle soit suffisamment petite pour qu’elle puisse être avalée (vue la taille minuscule des alevins …) et bien sûr suffisamment riche pour qu’ils puissent grandir rapidement et solidement .

La meilleure solution , ce sont les nauplies d’Artémias .

Mais pour cela , il va vous falloir les faire éclore grâce aux éclosoirs à artémias que vous pouvez acheter dans le commerce ou bien le bricoler vous même .

Ces minuscules bébés artémias sont parfaits pour les alevins de ramirezi (et pour bien d’autres alevins …) .

Attention , leur éclosion prenant un peu de temps (environ 2 jours) , soyez prévoyant afin qu’ils soient disponibles pour la nage libre des alevins (en commençant par exemple à s’occuper de l’éclosion des artémias après le 2° jour de surveillance de la ponte …).

Mais tout le monde n’a pas envie de se lancer dans l’élevage d’artémias , surtout si c’est pour un évènement ponctuel , bien qu’il soit fort pratique d’avoir toujours des artémias vivantes à disposition pour nourrir les poissons (ils adorent ça …) à moindre frais …

Pour ceux qui décident de sauter le pas , allez y , vous ferez des économies dans l’achat de nourriture vivante , et vos poissons seront bien nourris .

Pour les autres , sachez que vos alevins ne vont pas mourir pour autant . Il y a d’autre nourritures possibles .

Tout d’abord , il y a l’infusyl , que je cite , même si j’en suis pas un adepte .

Ensuite , vous avez toute sorte de nourritures microscopiques . Enfin vous avez aussi la possibilité de les nourrir avec de la poudre de paillettes .

Il existe de la poudre de paillettes spéciale alevins , plus riche en protéines . Mais si vous n’en avez pas sous la main , vous pouvez aussi prendre les paillettes habituelles pour vos poissons (paillettes spéciales cichlidés…)

Ne vous inquiétez pas , les alevins dans un bac avec quelques plantes trouveront toujours quelque chose à grignoter (ce qui ne vous empêche pas de les nourrir plusieurs fois par jour …).

En effet , pour les alevins , les plantes flottantes sont parfaites à la fois pour se cacher et pour se nourrir .

Citons par exemple la cératophylum demersum , la riccia , la mousse de java etc … Par exemple un petit bac de reproduction rempli de cératophylum demersum sera parfait.

Si vous gardez vos alevins en bac communautaire , n’oubliez pas de commencer par nourrir les autres poissons à l’autre bout du bac afin de les occuper pendant que vous nourrissez les alevins.

Conclusion

Voilà , il ne vous reste plus qu’à attendre environ 4 mois (c’est long !) avant de pouvoir les réintroduire dans le bac communautaire (si vous les aviez retirés).

Entre-temps , après 1 mois et demi vous pourrez les nourrir avec des artémias vivantes , des paillettes , daphnies et autres sachet Tétra Fresh Délica …

Patience , encore un peu de temps et vos alevins seront adultes et pourront à leur tour se reproduire. Le cycle de la vie !

Si vous avez des remarques concernant cet article , que vous voulez signaler des erreurs ou ajouter certaines choses , ajoutez des commentaires sans hésiter.

Expérience dans la reproduction des Mikrogéophagus ramirezi
noté 5 - 1 vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here